À beau mentir qui vient de loin

Category: ,

J’ai toujours été sceptique vis-à-vis de la Baie de Goji. En fait, c’est le cas pour tout ce qu’on nous vend comme des « super aliments », soi-disant en provenance de lieux quasi-magiques comme l’environnement pur des montagnes tibétaines.

C’est la raison pour laquelle vous ne trouverez jamais de baies de Goji, de macca, ou de chia dans les produits Cuisine Soleil : car à ma propre table trônent le bleuet, la fraise et la framboise du Québec.

Plusieurs fois par an, j’arpente les épiceries ethniques de Toronto pour m’inspirer. J’en ressors souvent avec des idées de nouveaux produits. En revanche, je rigole à tous les coups lorsque je vois ces petits « super fruits » vendus au rabais, alors qu’ils s’arrachent à prix d’or dans les magasins spécialisés.

Je me suis toujours questionné sur le Goji, un aliment dont les spécialistes nous vantent les vertus presque miraculeuses. Dès 2006, les instances américaines ont commencé à réprimander certaines compagnies productrices de Baie de Goji pour deux raisons : l’annonce de faux bénéfices sur la santé, et un mensonge sur la provenance.

Pourquoi ces compagnies font-elles cela ? Il est tout simplement plus simple de vendre des baies mystiques tibétaines qui soignent le cancer, plutôt que de simples fruits acidulés cultivés dans la province Chinoise du Niangxa (à plus de 2500KM de Lhassa…).

C’est le temps des bleuets de nos forêts boréales, alors régalez-vous, ça c’est vraiment santé, et c’est local!

Pour en savoir plus sur le Goji :

Les attributs du Goji sont-ils trop beaux pour être vrais?

Les baies de Goji, nouveau remède miracle?

TAGS: