TED et gluten

Category:

Entre ces blogs et la micro-brasserie Le Prospecteur, je travaille aussi en Éducation spécialisée. J’aime beaucoup travailler avec des personnes atteintes de déficience intellectuelle, et particulièrement les enfants autistes. Étant donné ma condition (je suis atteinte par la maladie cœliaque), j’ai quelques fois entendu que les personnes autistes auraient plus tendance à souffrir d’intolérance au gluten et à la caséine (une protéine se retrouvant dans les produits laitiers).

J’ai fait quelques recherches pour en comprendre davantage à ce sujet. Ce que j’ai réussie à démystifier, c’est que les personnes présentant un Trouble Envahissant du Développement (TED) avaient généralement des problèmes au niveau de leur système immunitaire et gastro-intestinal. La maladie cœliaque, maladie auto-immune, sème la confusion chez plusieurs chercheurs, puisqu’elle est aussi en relation avec le système immunitaire. Les messages allant du cerveau à l’intestin seraient mal transmis en raison d’un problème hormonal, mais rien n’est cliniquement prouvé à ce sujet. Ces personnes ont majoritairement des troubles digestifs qui ressemblent fortement aux symptômes de l’intolérance au gluten ou à la maladie cœliaque.

Reflux gastriques

Inflammation intestinale

Ballonnements / ventre gonflé

Constipation

Aversion pour certains aliments

Fatigue

Diarrhée

Fuite de protéines dans l’intestin

6 enfants sur 15 auraient ces symptômes, selon selon Goodwin et ses collaborateurs.

Les recherches sont toutefois controversées. Plusieurs disent que lorsque le régime est appliqué pour les enfants autistes, les troubles de comportements se voient diminuer. Toutefois, la majorité de ces jeunes ne porte pas le gène de la maladie cœliaque.

Ce qui est le plus remarquable dans ces recherches est que la sécrétine, hormone sécrétée par l’intestin, et qui régule la perméabilité intestinale et la sécrétion biliaire, est très faible chez les enfants atteints de TED. L’administration de cette hormone diminuerait considérablement les reflux gastriques et les diarrhées.

Pour sûr, le régime sans gluten pourrait faire un grand bien à ces personnes, puisqu’il apaise les symptômes énoncés dans la liste au-dessus. Il est cependant recommandé de se soumettre à un test sanguin de dépistage avant de suivre un régime sans gluten, afin de ne pas créer de carence alimentaire et ainsi d’engendrer d’autres problèmes à ces enfants.

Source :

http://www2.ulg.ac.be/apepa/document/horvath.pdf

http://www.besteartikel.com/sant/maladie-coeliaque-lautisme-et-les-troubles-du-dveloppement-est/

http://www.lanutrition.fr/les-news/les-enfants-autistes-seraient-sensibles-au-gluten.html

TAGS:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *